Uppia

Le Green Book

Promouvoir l’image de la conserve auprès du grand public

Référence incontournable des confinements, la conserve est loin d’être un produit de crise. Les boîtes sont consommées par plus de 99% des Français et réunissent de nombreux avantages pour notre alimentation quotidienne : conservation sans conservateur, préservation de la qualité nutritionnelle du contenu, recyclage des contenants…

Les besoins

Selon l’ADEME, sur le plan environnemental, avec un quart de l’empreinte carbone des français, l’alimentation constitue le premier poste responsable des émissions de gaz à effet de serre (GES), du même ordre de grandeur que le transport ou le logement. Les impacts sont également importants sur les enjeux de l’eau, des sols, de l’air et de la biodiversité. La majeure partie des impacts se situe à l’étape de production agricole, et dépend donc en grande partie des modes de production, mais également de la composition du régime alimentaire. Sur le plan de la santé, l’alimentation est un facteur clé qui, aujourd’hui, contribue fortement au développement de maladies répandues dans les pays industrialisés, telles que cancer, maladies cardio-vasculaires, obésité, diabète…

Comment accompagner la collective Uppia à valoriser l’image de la conserve ?

La réponse

En créant un magazine « Greenbook », avec une récurrence annuelle, permettant d’en savoir-plus sur la filière de la conserve et ses avantages, tout en positionnant ce produit au regard des enjeux sociétaux et environnementaux de notre époque.

La définition d’un positionnement en tant qu’acteur incontournable de l’alimentation durable.

Des relations publics permettant de valoriser la démarche de la conserve auprès de ses parties prenantes : adhérents, leaders d’opinion, grand public.

Des relations médias via le lancement du sujet en primeur au sein d’un média spécialisé puis la diffusion d’un communiqué de presse de synthèse du Greenbook aux autres médias cibles pour améliorer la notoriété de la conserve auprès du grand public.

Les résultats

Plus de

retombées médias en quelques semaines avec des sujets au sein des JT de TF1 et de France 2 ainsi que sur Europe 1.